Live Report : Little Eye – O2 ABC (Glasgow) – 21 décembre 2013

Une fois n’est pas coutume, le Magazine Karma était pour vous à Glasgow. Oui, à Glasgow, ville située dans l’ouest des lowlands écossaises et qui a vu naître les Simple Minds, Travis, Texas, Mogwai, Franz Ferdinand, Angus Young (guitariste emblématique des AC/DC) ou encore les frères Knopfler. Et oui : on ne lésine pas sur les moyens pour suivre les groupes qui montent ! Pour nos premiers pas sur le sol écossais, la météo était à la hauteur de nos espérances : pluie, vent, tempête et brouillard étaient bien présents à notre arrivée… on ne nous avait donc pas menti. Quoi de plus normal, me direz-vous, pour le ciel écossais ou pour citer une autochtone : «Ce n’est qu’une petite brise matinale…».

Revenons-en au but premier de notre voyage : le groupe Little Eye, que nous avons interviewé ici http://magazine-karma.fr/live/interview-little-eye/, donnait leur dernier concert de l’année dans la salle de l’O2 ABC Glasgow en ce samedi 21 décembre 2013, en compagnie de Calum Frame et Marc Angels en premières parties. Ce live report a quelques particularités, sinon nous n’aurions pas fait ce long voyage. Non seulement nous avons pu assister au soundcheck et au concert donné, mais nous étions aussi en possession d’un pass «AAA – Access All Areas ».

Nous voilà donc en compagnie du groupe et du manager backstage dans la partie « dressing room » une heure avant le concert. Nous avons pu découvrir comment chaque membre parvenait à se détendre avant de monter sur scène. Entre mouvements d’étirement et exercices de percussion pour Jay Hepburn, le batteur, ou des blagues et de la bonne humeur pour Euan Malloch, le guitariste et chœur, et Marcus Cordock, le bassiste du combo, sans oublier des pulvérisations de laque pour Allan Sieczkowski, le chanteur : chacun gère son stress comme il le peut !

Comme on le disait tout à l’heure, ce concert est particulier à bien des égards. Tout d’abord, il est le résultat d’une tournée des écoles faite sur une paire de mois en amont, tournée qui a fini par porter ses fruits lorsque l’on sait que quelques 900 jeunes gens se sont pressés dans la salle en ce samedi après-midi. Oui, nous avons bien dit «après-midi» car les Little Eye jouaient à partir de 14 heures. L’heure stratégique du concert a été fixée en fonction de l’âge des spectateurs (et surtout spectatrices, inutile de le nier) qui se situait majoritairement entre 11 ans et 16 ans.

Le groupe a décidé de se produire un samedi après-midi afin d’offrir la possibilité à chacun de leurs fans de pouvoir venir les voir avec ou sans leurs parents respectifs. Aucun alcool n’a d’ailleurs été servi cet après-midi-là, le bar se contentant de vendre des sodas et des jus de fruits aux personnes présentes. Je pense que le contexte est dépeint désormais et nous voilà noyés dans une horde d’ados et de pré-ados portant des t-shirts et bracelets Little Eye.

Inutile de dire que lorsque les quatre garçons sont entrés en scène, des cris d’hystérie ont transpercé nos tympans, notamment lors des titres les plus connus comme «Choked Up», titre qui a été joué pour la première fois en dehors de l’île britannique et au Luxembourg en 2013.

Vous retrouverez l’ambiance très moite du concert dans le clip du titre «Better than this», tourné il y a quelques mois.

Le combo était très à l’aise et heureux d’être sur scène et pour remercier le public présent ils ont joué quelques nouveaux titres inédits. L’un de ces nouveaux titres, qui s’appelle «Rescue Me », a clairement le potentiel d’un single à part entière.

A la fin du concert et entre les différentes chansons, le public n’a pas vraiment applaudi mais s’est contenté de lancer des cris stridents, ce qui était assez déroutant ! On y a dénoté un certain manque d’expérience en termes de concerts. Pour la plupart des personnes présentes dans le public, ceci était probablement le premier concert de leur vie !

Ignorant totalement que l’audience pouvait demander un bis à leur groupe préféré, les fans en sueur se sont contentés à la fin du concert d’aller se placer en rang derrière le guichet de vente du merchandising, en attendant le « meet and greet » avec les « Petits Yeux ».

Là aussi, j’ai découvert ce dernier exercice avec étonnement. Chaque membre a pris de son temps pour faire de chaque moment passé avec un fan, un moment exceptionnel et unique en son genre. Photos, embrassades, signatures ou petits mots gentils : tous les membres se sont prêtés au jeu en étant plus ou moins à l’aise avec les demandes parfois osées de certaines fans. C’est avec un énorme respect que nous quittons cette salle, laissant le groupe exténué et heureux de cette dernière expérience scénique juste avant Noël.

Article : Nathalie Barbosa

Photos : Pete Fullarton @ Teamboom

2 Comments

  • Répondre décembre 30, 2015

    Little Eye | Vacarm.net

    […] vu Little Eye, vous étiez en concert la salle O2 à Glasgow (à relire dans le Magazine Karma ici) et il faisait un temps de chien ! Que s’est-il passé […]

  • […] vu Little Eye, vous étiez en concert la salle O2 à Glasgow (à relire dans le Magazine Karma ici) et il faisait un temps de chien ! Que s’est-il passé […]

Leave a Reply